Pascal Trehet Après des études en conservatoire, il est soliste départemental de la Manche. Il interprète à 20 ans le rôle d'Orphée pour une création originale de Jean-Marc Chouvel. Il se fait ensuite remarquer pour sa spontanéité dans l'expression libre jazz a capella par les professeurs du Caen Jazz Action. Sous la direction de Martial Pardo, il tient le rôle principal du "Dialogue à trois voix" de Jean-Luc Jeener, mis en scène par Sylvie Leroux sur une musique électroacoustique originale de Philippe Leroux. Il s’installe ensuite à Paris et assiste Bernard Ortega pour la création de "Walter et les marchands ambulants" de Murray Schisgal, donnée sur la scène off d'Avignon au théâtre du Bélier en 91. Il tourne également dans de nombreux films de création (Jean Becker, Joël Daguerre, Jutta Scrannage,...). En 94 Il rencontre Yan Eymeric Vagh, ancien guitariste de Gong, et s'essaie au montage d'une création pour le festival de la Butte Montmartre au carrefour du jazz, du classique et de la musique de rue (Renaud Garcia-Fons, Liviu Stanese, ...).

En août 2001, il rejoint le "Chœur sans Frontière" dirigé par Olivier Frontière; qui obtient une troisième médaille au festival de Tours. En 2003, intègre le Madrigal de Paris sous la direction de Pierre Calmelet. Avec ce chœur, il travaille des œuvres allant du grégorien au contemporain en passant par le moyen âge, la renaissance, le baroque... et enregistrent plusieurs disques : Tu es Petrus (sortie 2004, Thierry Escaisch, Duruflé, Plé, Poulenc, 4*, 4 diapasons), Jean Cras (sortie 2007, 4*, 5 diapasons) puis Le Requiem de Saint-Saëns (oct. 2010) et le disque Poëtes et Musiciens, dédiée à la musique française vocale a capella du XX ème siècle.