Annick Tangora D’origine Italienne, Tangora grandit dans une famille de mélomanes avertis : amoureuse du bel canto, des grands classiques (Mozart-Albinoni- Dvorak-Purcell- Bach- Vivaldi..), férue de Jazz (Oscar Peterson, Art Blakey and the Jazz Messenger, Miles Davis, Duke Ellington, Clifford Brown.) et des musiques Latino-Américaines (les guarachas, mambos, chacha, salsas, cumbias, sambas…)

Les réunions familiales repas de fêtes avec nos amis et frères réfugiés Espagnols Aragonais, était une occasion pour tous de partager ces merveilleux moments de musique et de nous laisser emporter par la gaité des Jotas et chants populaires Espagnols, Italiens, Occitans… Etudes de piano dès 6 ans, de guitare à 14, puis exploration de la voix de 18 ans à nos jours ….

Dès ses 1ères années de Lycée, elle débute sur scène avec les compositions de sa 1ère formation « Alizeo Pulse » aux accents Hispano-Latin Jazz …

Deux longs et grands voyages vont définitivement la marquer et l’influencer:
-le Brésil son esthétisme, ses couleurs et les plus grands compositeurs qui ont conquis son âme latine, avec des rencontres fortes à São Paolo comme Filo Machado …
- La Caraibe, en quartet pendant 5 mois dans un club de jazz sur St Martin puis la Guadeloupe avec plusieurs révélations : de superbes orchestres de Steel Pans, Ralph Tamar, la biguine, le zouk, et la spécificité rythmique et mélodique de la musique Caribéenne.

De retour à Marseille, après avoir écumée clubs de jazz, festivals et théâtres en région Paca, avec Yves Scotto : piano - Mao : basse et Bernard Cesari : drums, autour de standards Latin-Jazz-Soul, décide de tout arrêter pour se consacrer à l’écriture …

Elle s’installe à Paris, et s’immerge dans le creuset de la musique Africaine où elle découvre la complexité et l’immense richesse de la polyrythmie, des mélopées, des structures cycliques …
Multiples collaborations scéniques et discographiques avec : Brice Wassy ( père de leur fils commun ) Tom Diakité, King Mensah, Mama Ouandja, Manu Dibango, Touré Kunda, Cheba Fadela et Cheb Sahraoui….

Elle fréquente le conservatoire de Musique Orientale à Paris où elle découvre de nouvelles possibilités, harmoniques et techniques (mélismes vocaux, appoggiatures..)
…Tangora prend alors un nouveau virage musical avec ses nouveaux acolytes du moment….
Cyril Atef : drums, Jean-Philippe Dary : claviers - Xavier Derouin : Guitare et Mao-Basse, en guests : Magik Malik et sort son 1er album :
ETADAM » - LABEL CARBON 7 (Belgium) en 1997 en coproduction avec le studio Recall / Philippe Gaillot …
Nombreuses scènes parisiennes, festivals (Belgique, Afrique….)

2000 : Une nouvelle rencontre, un nouveau concept « Métis-Jazz » un nouvel amour , un nouveau partage avec : Claude Sommier

Refonte de Tangora, puis nouvelle formation avec Bibi Louison : Piano –Eric Vinceno : Basse François Laizeau/ Drums
Sortie du 2ème album : « COLORADA » Label Ames- Harmonia Mundi Multiples concerts ,festivals …everywhere in the world….

Sous la direction artistique de Claude (leader du groupe DJOA), cette nouvelle production de TANGORA, intitulée "COLORADA", métisse les rythmes intertropicaux et nous conduit dans un univers où fusionnent jazz, et chansons.

TANGORA, chanteuse "Métis-jazz",
est avant tout une voix chaude et puissante gorgée de soleils.
Méditerranéenne, sa peau est mate et son timbre "noir".
Issue des traditions afro-caribéennes et brésiliennes, elle a connu ces pays innombrables où l’âme noire émancipée lui a transmis vibrations et joies de la transe, dans une musique qu’elle veut libre.
Ses qualités d’improvisation, son sens harmonique et rythmique l’ont tout naturellement conduit à explorer les richesses du jazz, générateur de libertés.

« Il y a dans la voix de Tangora un suave mélange de lyrisme contenu, de sensualité raffinée et d'élégance charnelle. Sa grande aisance rythmique et sa magnifique technique vocale se mettent ici au service d'une musique à la fois festive, langoureuse et mélancolique. Tangora démontre une fois de plus et dans la plus grande simplicité qu'elle mérite amplement de compter parmi les plus émouvantes voix du jazz. Je suis très fier de présenter ce magnifique enregistrement «Confluences » dans le cadre du label AMES. »

Didier Lockwood……