Aurore Bucher
Après l’obtention d’une maîtrise de philosophie, Aurore Bucher entre dans la classe de chant de Marie-Claire Cottin dont elle sort en 2001 avec un Premier Prix. Elle décide de continuer sa formation au sein de la Maîtrise de Notre-Dame de Paris. Elle obtient son diplôme en 2003 avec la mention Très Bien, puis elle se perfectionne auprès de Margreet Honig et de Malcolm King. Par ailleurs, elle travaille la mélodie française avec Françoise Pollet et François Le Roux à l’Académie Maurice Ravel de Saint-Jean-de-Luz où elle remporte le Prix Gérard Souzay en septembre 2004 et le Prix Pierre Bernac en 2006.

Elle interprète régulièrement le répertoire baroque avec Il Seminario Musicale en duo avec Gérard Lesne dans des cantates de Haendel, des duetti da camera (Marcello, Frescobaldi, Scarlatti), ou des oratorios (Caldara, Bononcini, Luccio). Avec l’ensemble Akadêmia (F. Lasserre) elle enregistre les rôles d’Aurora, Nisa et Euridice dans la Morte di Orfeo de Landi et recrée un oratorio de Hasse au Festival d’Ambronay. Elle aborde la scène en septembre 2003 avec le rôle de Josabeth dans Athalia de Haendel sous la direction de Paul McCreesh et François Rancillac. Puis elle est Eugenio dans Les Pèlerins au Sépulcre de Hasse avec Il Seminario Musicale au Festival de la Chaise-Dieu, et la Messagère dans l’Orfeo de Monteverdi avec l’ensemble la Fenice sous la direction de Jean Tubéry au grand Théâtre de Rennes. Elle sera ensuite Proserpine et Eurydice à Bilbao et au Festival de Pontoise. Avec Jean Tubéry elle donne également des récitals (un Concert pour Mazarin à Versailles), aborde la musique anglaise (« Celebrate this festival » de Purcell) et enregistre des cantates de Bach pour le temps de Noël. Au même moment elle participe à La Passion selon St Jean de Bach mise en scène par Robert Wilson au théâtre du Chatelet sous la direction musicale d’Emmanuelle Haïm. Par ailleurs l’ensemble Ausonia (M. Glodeanu et F. Haas) fait appel à elle pour le répertoire français (Francoeur, Lully et Rameau) et le Poème Harmonique (Vincent Dumestre) pour la musique italienne. Elle chante également à la Chapelle Rhénane sous la baguette de Benoît Haller un répertoire de musique allemande (Schütz, Buxtehude, Bach avec notamment les deux Passions à l’Abbaye de Royaumont) et enregistre avec lui les Psaumes de David de Schütz. En Alsace, sa région natale, elle travaille régulièrement avec l’ensemble instrumental la Follia pour des récitals de musique sacrée et profane.

Par ailleurs elle aborde le répertoire classique et romantique avec le rôle de Sara dans Paul et Virginie de JF Le Sueur et l’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par H. Niquet et elle est Micaëla dans Carmen de Bizet avec la Compagnie Justiniana dirigée par Charlotte Nessi. Elle a également joué Gabrielle, la gantière de la Vie Parisienne d’Offenbach à Noël dernier au théâtre Marsoulan à Paris. Elle s’intéresse également au répertoire contemporain avec l’ensemble Sequenza 93 dirigé par Catherine Simonpietri et les Solistes 21 dirigés par Rachid Safir avec lesquels elle crée en 2010 un opéra de Beat Furrer mis en scène par Christoph Marthaler.