Emmanuel Bex

Emmanuel Bex, pianiste et organiste français, est né à Caen en 1959. Il étudie au Conservatoire de Caen (1er prix de piano, 1er prix de basson, 1er prix de musique de chambre), puis au Conservatoire de Paris (1er prix de solfège spécialisé, d’harmonie, d’analyse musicale,). Il se perfectionne avec Betsy Jollas et Pierre Lantier.

Très jeune, il entend par hasard « Relaxin' » de Miles Davis. Ce sera une véritable révélation et le début de sa carrière de jazzman. Il entre alors dans la compagnie Lubat. Il y rencontrera Eddy Louiss. Il découvre l’orgue Hammond qui deviendra son instrument de prédilection. Il forme un duo avec le percussionniste Xavier Jouvelet, tournant en Europe pendant cinq ans avec le spectacle de Ciné-Concert « Bex et Jouvelet contre King- Kong ». En 1984, Il obtient le prix de Composition de la Sacem pour la création « Le Rayon Vert », spectacle qui associe la musique, le texte et l’image autour de l’œuvre de Jules Verne. De 1986 à 1988, il enseigne au CIM.

Il enregistre « Triple idiome » (J-L. Pino, violon/ Y.Teslard, batterie) et collabore à la Bande à Badault. Il multiplie tournées et enregistrements avec Turk Mauro, Barney Wilen et en trio avec Gérard Marais et Aldo Romano. En 1991, il crée le très remarqué « Bex’tet », quintette qui révèlera ses talents de leader et de compositeur (Choc de l’Année Jazzman pour « Rouge et or »).

Par ailleurs, concerts, enregistrements et tournées internationales se succèdent avec Babik Reinhardt, Christian Escoudé, mais également avec Gordon Beck, Claude Barthélemy, Marcel Azzola, Bireli Lagrene, André Ceccarelli, Sylvain Beuf, Michel Graillier, Aldo Romano…

L’Académie du Jazz lui décerne le Prix Django Reinhardt en 1995. Il forme un grand orchestre « Steel Bex » composé d’un quintette et d’un steel-band et sort un album du même nom. En 1998, il enregistre l’album « 3 », album consacré aux trois rencontres de trois magnifiques trios: Emmanuel Bex, Bireli Lagréne, André Ceccarelli / Emmanuel Bex, Claude Barthélemy, Stéphane Huchard / Emmanuel Bex, Philip Catherine, Aldo Romano. « Bex, Catherine, Romano »se produira durant plusieurs années à travers l’Europe.

En 1999, sort l’album « Mauve ». En 2000, il crée le Trio « BFG » avec Glenn Ferris (trombone) et Simon Goubert (batterie). La même année, parait le disque « Here & Now » (Naïve) très largement récompensé (Grand prix de l’Académie Charles Cros, Choc de l’année Jazzman, Prix Boris Vian de l’académie de jazz). En 2002, Les Victoires du Jazz, récompensent « BFG » par un Django d’Or dans la catégorie « meilleure formation de l’année ». Le double album « Jazz(z) », sort en 2002 chez Naïve. En 2003, il est nominé aux Victoires du Jazz “musicien de l’année “, on lui décerne également le Django d’Or du musicien de l’année.

L’album « Conversation with melody », solo orgue/piano sort en 2004 chez Naïve. Cet album initie une série de concerts « Conversing with … » avec de nombreux invités tels que Steeve Shehan, Aldo Romano, Michel Portal, Louis Winsberg, Didier Malherbe… Il accompagne Aldo Romano dans son « Because of Bechet ». Il crée ensuite, en 2006, OrganSong avec la diva brésilienne Mônica Passos. Le CD « OrganSong » sort en septembre 2006 chez Naïve. En 2007, il crée le concerto pour orgue Hammond et orchestre symphonique « Esperanto Cantabile ». (Europa Djazz festival/ Salle Gaveau Paris / Zénith de Caen).

En 2009, il crée le Trio OPEN GATE avec Francesco Bearzatti et Simon Goubert. Le CD OPEN GATE (Plus Loin/Harmonia Mundi) reçoit la critique CHOC de Jazz magazine. Le Trio OPEN GATE est actuellement en tournée internationale.